VISAGES DE DEA

DÉCOUVREZ LES MILLE ET UNE FACETTES DE DEA

Valkyries, beautés sanguinaires

par | 20 Mai 2013 | Visages de Dea | 0 commentaires

Dans les croyances les plus anciennes, les Valkyries étaient considérées comme déesses des cadavres, représentées par les «corbeaux-charognards». Leur nom signifie littéralement «celles qui choisissent les morts ». Anges sombres de la mort, esprits funestes de la tuerie, tels des oiseaux de proie, elles volaient au-dessus des champs de bataille et des mers, funestes représentantes de la mort et de la vengeance. Elles sont horribles et téméraires, elle se goinfrent des corps écartelés et ensanglantés. Leur sinistre mission se reflétait dans les noms qu’elles portaient : Hurlante, Criante ou Furieuse, Enragée. On les associe à plusieurs figures mythiques provenant de différentes cultures : on peut penser aux Furies et aux Amazones grecques ou encore à la celte Morrigan (qui d’ailleurs, possède la capacité de se métamorphoser en corbeau). Au sein des mythes nordiques, la voluptueuse déesse Freyja est souvent dépeinte comme étant la chef des Valkyries, elle qui déjà se voit donner la moitié des valeureux guerriers morts sur le champ de bataille.

Toujours à cette époque ancienne, on a considéré les Valkyries comme étant également des prophétesses; non seulement elle ne se contentaient pas de choisir des vainqueurs d’une bataille, elles savaient à l’avance sur qui leur choix allait s’arrêter. Qui dit prophétesses dit Nornes, ce fameux trio composé de trois femmes à l’image du temps : une vieille, une adulte et une jeune. Skuld, la plus jeune des Nornes, représente le futur et outre son rôle de Norne, elle tient également celui de Valkyrie. C’est d’ailleurs logique : si elle décide de l’avenir des hommes avec ses sœurs, pourquoi ne serait-elle pas présente lorsque le destin frappe?

On honorait parfois aussi les Valkyries comme des Disir, esprits féminins protecteurs. Les Nordiques croyaient que lorsqu’une aînée décédait, son esprit protégerait dorénavant la famille qu’elle laissait derrière. Ce culte fut fort populaire notamment en Suède et dans le nord de l’Allemagne.

De Valkyrie à Nornes à Disir, ces femmes mythiques couvrent plusieurs facettes féminines, plusieurs tranches d’âge ainsi que plusieurs aspects divins. On pourrait être en mesure d’affirmer que celle qui est maintenant une Norne, fut à une époque une Valkyrie et sera un jour une Dis.

Entre le 3ième et 11ième siècle, les Valkyries ont quelque peu changé d’aspect, et ce, pour tenir un rôle plus bienveillant. De petites amulettes et des représentations sur pierre commencent à dépeindre la Valkyrie comme une très belle femme accueillant les héros décédés avec une corne pleine d’hydromel.

Aussi, à partir de cette époque, la légende des valkyries se modifia encore un peu, elles furent considérées comme des demi-déesses et le folklore les fusionna avec les Vierges-Cygnes. Avec cet attribut, on comment à décrire les Valkyries comme de blondes et vierges jeunes femmes qui par des moyens magiques se transforment en cygnes pour traverser le ciel et l’eau. Dans la culture populaire, le cygne était vu comme un augure.

Si une courageuse personne arrivait à capturer et à maintenir une vierge-cygne, elle pouvait lui soutirer un souhait. Ceci expliquerait pourquoi les valkyries sont parfois surnommés les «vierges qui offrent un souhait » et on pourrait penser que ce don particulier et fort recherché par les hommes leur vient directement de celui qui est désormais considéré comme leur père, Odin, fort reconnu pour être un dieu qui exauce les souhait.

On retrouve des traces des vierges-cygnes qui datent de la même époque que la première version beaucoup plus féroce et sombre des valkyries.

Guidées par Freyja, sorcière et guerrière, et par Odin, magicien et chef des Berserkers (hommes qui par des procédés magiques se transformaient en loup ou en ours et entrainent dans une furie meurtrière qui décuplait leurs forces), on peut se douter que la véritable force des valkyries ne relevaient pas principalement de leur forces physiques mêmes si on les décrit parfois comme équipées de casques et armes et vêtues d’armures si étincelantes qu’elles faisaient naître des lueurs hors du commun dans le ciel, en fait, des aurores boréales. Certaines légendes disaient que les aurores boréales annonçaient une guerre imminente. La véritable force des valkyries résidait fort probablement en leurs pouvoirs magiques.

[starbox id=7]

 

Pin It on Pinterest

Share This

Partager cet article!

Cliquez sur le réseau social de votre choix pour partager cet article.