VISAGES DE DEA

DÉCOUVREZ LES MILLE ET UNE FACETTES DE DEA

Noréa, fille d’Ève et héritière de la Sophia

par | 28 Août 2015 | Visages de Dea | 0 commentaires

Noréa, fille d’Eve et petite-fille de la Sophia

Lorsque j’ai décidé d’écrire cet article sur Noréa, j’ai eu l’impression de déterrer un vieil héritage ou de ressusciter le souvenir perdu d’une ancêtre. Si je la compare à une autre figure de la tradition gnostique dont elle est issue, Marie-Madeleine, je dirais que son nom a été autant occulté que le sien. Mais, il y en a encore moins de ressources contemporaines à son sujet. Nous devons à la ré-découvertes d’écrits gnostiques et en particulier ceux de Nag Hammadi (Haute Égypte) de pouvoir aujourd’hui prononcer son nom. Je ne suis pas spécialiste de la gnose. L’article, ci-dessous, a pour but de vous présenter le peu que nous savons de Noréa, fille d’Eve et petite-fille de la Sophia.

La belle vierge lumineuse et flamboyante

Commençons par son nom. Elle est le plus souvent appelée Noréa. Parfois on trouve aussi Noraia, Nora, Noria, Oréa, Oraia (ωραια), Horaia, Nuraita, Nhuraita. Selon l’ouvrage L’Hypostase des Archontes, traité gnostique sur l’origine de l’homme, du monde et des archontes de B. Barc, suivi de Norea par M. Roberge, Norea viendrait de l’hébreu Na’ara et signifierait vierge. Ce qui se tient assez bien, car dès sa naissance sa mère lui attribut comme particularité la virginité (esprit pur) en la désignant avec le terme grec Parthenos.  D’autres hypothèses apportent un autre éclairage sur elle. Noura peut aussi dériver du syriaque Nura, qui signifie feu ou de l’araméen Na – Nhura  pour lumière. Ces deux dernières hypothèses se tiennent aussi très bien, car comme nous le verrons un peu plus bas dans un récit où elle est l’héroïne principale, Noréa utilise son souffle pour brûler l’arche de Noé. Elle est aussi considérée comme une lumière ou une personne éclairante, sage, une prophétesse, ancêtre fondatrice ou enseignante dans la gnose. A sa naissance, Eve prophétise à son sujet que : «Il m’a engendré une vierge (Parthenos) comme aide (Boetheia = assistante, secours) pour les générations de la race des hommes. C’est la vierge que les puissances n’ont pas souillée ». Noréa est aussi désignée avec le terme Oraia ou Horaia, parfois écrit Oréa, qui en grec signifie jolie, belle ou charmante.

Fille d’Ève, héritière de la Sophia

Noréa est la fille d’Eve. Elle est née après leur troisième fils Seth, dont elle devient l’épouse. Seth et son épouse sont d’ailleurs considérés comme un couple d’éclairés et dispensateurs des premiers enseignements de la gnose dans certains groupes gnostiques. Ils existent en effet différents groupes, avec des nuances dans les enseignements et les mythes fondateurs. Ils sont en quelque sorte les ancêtres fondateurs ou premiers prophètes. Parfois, Norea appelée alors Nuraitha, est aussi envisagée comme la femme de Noé, leur descendance étant fondatrice de l’humanité. Trois textes découvert à Nag Hammadi parle de Noréa :

  • L’hypostase des archontes

  • L’écrit sans titre

  • Pensée ou Ode de Noréa

Le premier texte, l’Hypostase des Archontes relate la création d’Adam par le faux dieu du monde inférieur, le chef des archontes et ses acolytes. Le même récit, un peu plus détaillé, est présenté dans « L’écrit sans titre ». Ils s’inspirent de l’archétype de l’homme parfait, dont le reflet leur est parvenu d’en-haut, des mondes supérieurs. Hors leur création humanoïde n’est pas une réussite. En effet, ils n’arrivent  pas à l’animer pour qu’il soit réellement vivant. Et laissent choir 40 jours sont enveloppe vide sans vie. Il faut l’intervention de la Sophia, qui souffle en lui le souffle de vie, Zoé sa fille, dont le nom signifie « vie ». Une fois animé, il fut placé au paradis où il lui fut interdit de manger le fruit de l’arbre de la connaissance. Puis, les archontes souhaitèrent l’endormir. Et dans ses rêves l’informèrent que de son côté, ils modèleraient une femme. Hors, la femme spirituelle Eve fut en réalité envoyée par Sophia pour instruire Adam. Elle n’était pas une création des archontes. Se réveillant et la voyant, Adam reconnut en elle, celle qui lui avait donné la vie et dit : « Tu es celle qui m’a donné la vie ; on t’appellera la Mère des vivants — Car elle est ma mère, elle est la sage-femme, et la femme, et celle qui a enfanté ». Eve alors s’entretint avec lui et commença à l’instruire. Mais les archontes les épiaient et en furent troublés. Ils se mirent à désirer Ève et la poursuivirent pour la violer. Elle s’enfuit riant de leur ignorance et de leur aveuglement, car ils n’avaient pas reconnu en elle l’étincelle divine de la Sophia. Puis, elle se changea en arbre et laissa son double, une enveloppe charnelle être souillée par ses agresseurs, tandis que son esprit incorruptible s’était réfugié dans l’arbre de la connaissance. Alors, la femme spirituelle s’insinua dans un serpent  et devint l’instructeur de l’Eve charnelle avec qui elle eut cette entretien :

Le serpent – Que vous on-t-il dit ?

Eve – De tous les arbres qui sont dans le paradis tu mangeras, mais de l’arbre de la connaissance du mal et du bien n’en mange pas ? Non seulement il a dit : “N’en mange pas”, mais aussi “N’y touche pas, car le jour où vous en mangerez vous mourrez de mort” ».

Le serpent – Vous ne mourrez pas de mort. En effet il vous a dit cela parce qu’il est jaloux. Au contraire, vos yeux s’ouvriront et vous deviendrez semblables aux dieux, connaissant le mal et le bien.

La femme spirituelle se retira alors du serpent et de la scène, laissant l’Eve charnelle seule face à l’arbre, dont elle manga du fruit. Puis elle invita Adam a faire de même. Alors leur esprit s’ouvrit. La lumière de la connaissance les illumina. Ils comprirent alors que c’est lorsqu’ils se couvraient de honte, qu’ils étaient nus de la connaissance. Quand ils furent dégrisés, ils virent qu’ils étaient nus et s’aimèrent d’un amour mutuel. Et voyant que leurs créateurs avaient des formes monstrueuses effrayantes, ils les prirent en dégoût et comprirent beaucoup de choses. Ils furent alors expulser du paradis. Le chef des archonte maudit au passage le serpent pour avoir été un intermédiaire dans cette révélation. Après cet épisode, l’Ève charnelle mit au monde Caïn, puis l’archonte la visita encore et elle mit au monde Abel. Puis advint le meurtre d’Abel par Caïn. Alors Adam s’unit à son épouse et ils eurent ensemble Seth. Puis, Eve conçu et enfanta Noréa. C’est la Sophia qui l’engendra et insuffla en elle l’étincelle de vie spirituelle. A sa naissance, Eve dit : « Il m’a engendré une vierge comme aide pour les générations de la race des hommes. C’est la vierge que les puissances (archontes) n’ont pas souillée. »

L’humanité commença alors à croître et devint plus belle. Les archontes en furent vexés. Et décidèrent de provoquer le déluge pour faire périr êtres humains et animaux. Mais lorsque leur chef eut connaissance de ce projet, il s’adressa à Noé et lui demande de construire une arche pour y cacher ses fils,  les animaux et les oiseaux du ciel, du plus petit au plus grand et dresse-la sur la montagne blanche de Seir.

Alors Noréa vint vers Noé désireuse de monter à bord. Celui-ci lui refusa ce privilège. Furieuse, elle usa de son souffle brûlant et brûla l’arche. Il la reconstruisit. Elle recommença, ainsi 3 fois. Les archontes vexés de voir Noréa vouloir s’immiscer dans leur projet vinrent à sa rencontre, espérant la  souiller en la violant.  Mais celle-ci loin de prendre peur et de se laisser troubler, se tourna vers eux et d’une voix forte leur dit : « Vous êtes les archontes des ténèbres, vous êtes maudits. Vous n’avez pas connu ma mère. C’est votre co-ressemblance (comprendre l’ombre charnelle d’Eve) que vous avez connue. Car moi, ce n’est pas de vous que je suis issue, mais du monde céleste que je suis venue ». Le chef des Archonte s’énerva et exigea d’elle, qu’elle les serve et les honore. Noréa alors adressa une prière au ciel et au véritable divin. Alors un ange descendit des cieux, rayonnant comme de l’Or et vêtu d’un blanc pareil à la neige et lui dit : « Pourquoi cries-tu vers le divin? Pourquoi te montres-tu audacieuse envers l’Esprit Saint ? » Noréa dit : « Qui es-tu ? ». Il dit : « Je suis Éléleth, la sagesse, le grand ange qui se tient  debout en présence de l’Esprit Saint. J’ai été envoyé pour m’entretenir avec toi et te délivrer de la main de ces êtres sans loi. Et je t’enseignerai tes origines ». Eleleth l’emmène dans les cieux supérieures et l’instruit. Le récit ne nous en dit pas plus, mais le texte de la Pensée de Noréa ou Ode de Noréa laisse penser que suite à la révélation qu’elle a reçu, elle deviendra à son tour instructrice des générations d’êtres humains suivantes. N’est-ce pas ce que sa mère avait prédit à sa naissance ? De plus, le texte appelé « L’écrit dans titre » parle à un moment d’informations concernant la gnose, la création et ses créatures à consulter dans le Livre de Noréa et le Premier Traité de Noréa. Ceci laisse penser qu’il a pu exister des écrits attribués à Noréa et instructeurs sur les enseignements de la gnose.

Noréa, une héroïne ou demi-déesse gnostique ?

Dans les quelques récits, qui nous sont parvenu à son sujet, nous apprenons que :

  • Noréa est une émanation de la Sophia.

  • Elle reçoit la révélation de l’ange Eleleth.

  • Elle est vierge, c’est à dire dans le sens d’un esprit pur non souillé par les puissances des ténèbres.

  • Elle est sauvée et une salvatrice des êtres humains à qui elle va transmettre les premiers enseignements sur la gnose qu’elle a reçu.

  • C’est donc aussi une prophétesse et une matriarche ou ancêtre fondatrice.

  • En tant que fille d’Eve, elle est aussi sœur de l’humanité.

Norea et Pyrrha

Les gnostiques Borborites identifiaient Noréa à Pyrrha, fille de Pandore et épouse de Deucalion notamment en se référant au mythe du déluge grec. Pyrrha signifie d’ailleurs la rouge ou la rousse (de puros, couleur de feu), hors l’un des attributs de Norea est le feu avec lequel elle brûle trois fois l’arche de Noé. Il y a aussi d’autres parallèle troublant entre le mythe du déluge grec et celui de la gnose.

Norea ou Esterah ou Naamah ?

Dans le « Midrash de Shemihazah et Aza’el », un texte juif, qui ne fait pas partie des sources gnostiques, il est relaté  un scenario très proche de l’Hypostase des Archontes. Dans ce texte, l’un les anges déchus responsables du déluge Shemihazah, cherche à séduire une vierge qui lui échappe en récitant le Tetragrammaton. La nature de l’ange déchu lui est révélée, elle monte au ciel ou Dieu la transforme en étoile. Elle porte alors le nom d’Esterah ou Ishtarah, voir de Naamah. Hors Naamah, qui signifie “belle, jolie, plaisante”, était traduit dans les cercles juifs héllénistiques par son équivalent grec Horaia ou Oraia, un autre nom portée par la Noréa des textes gnostiques. A noter que les traditions juives appellent parfois la femme de Noé Naamah. Dans le Sefer Ha Zohar (Livre de la Splendeur), aussi appelé Zohar , Naamah désignait une démone de la prostituions ou une succube, qui séduisait les fils de dieu. On l’appelait aussi la jeune Lilith. Naamah était perçu comme la mère de la divination et elle vécut comme Noréa à l’époque du déluge de Noé. Dans “la mort d’Adam”, un texte apocryphe arménien, la sœur de Seth y est appelé Esterah.

De nombreux auteurs voient dans les parallèles entre ces histoires issues des mêmes époques ou proches, et des mêmes foyers culturels. Il y aurait comme un glissement ou une inversion entre la figure de Norea-Esterah-Naamah femme dépravée en  la vierge/femme sage et salvatrice. A moins que Noréa est emprunté ou fut porteuse de certaines caractéristiques à héritées de déesses païennes de cette époque et de cette région.

Bibliographie :

– textes traduits de Nag Hammadi par l’université de Laval

Sterenn

Sterenn

Le cheminement de Sterenn est tissé à partir des expériences issues de domaines d’explorations, qui s’entrecroisent comme : l’onirologie, la spiritualité, la pratique artistique, la voie du cœur, l’intelligence intuitive, le développement personnel ou encore le néo-chamanisme…
Sterenn

 

Suivez-nous!

Infolettre

Articles suggérés

Pin It on Pinterest

Share This

Partager cet article!

Cliquez sur le réseau social de votre choix pour partager cet article.