VISAGES DE DEA

DÉCOUVREZ LES MILLE ET UNE FACETTES DE DEA

Freyja

par | 28 Août 2015 | Visages de Dea | 0 commentaires

Freyja, déesse de l’amour, de la fertilité, de la guerre et de la sexualité. Son nom signifie dame ou femme, ce qui laisse présumer qu’elle aurait eu un autre nom avant de se voir attribuer l’appellation de Freyja. Des traditions supposent qu’elle se serait d’abord appelée Ingva ou Ingagerd.

Fille de Njord, dieu de la mer, Freyja est la sœur jumelle de Freyr dont elle est aussi parfois l’épouse. Sa mère est peut-être la déesse Nerthus, dont on ne sait pas grand chose. Freyja est une déesse Vane (une des deux familles de dieux nordiques). Elle est la déesse nordique la plus connue et la plus importante et probablement aussi la plus ancienne. Alors que la mythologie nordique est surtout centrée sur des déités masculines, le culte de Freyja était très répandu et très populaire. C’était une déesse bonne et généreuse, qu’on invoquait pour tout ce qui a trait à l’amour, à la sexualité et à la fertilité (aussi bien pour les humains que pour les terres). Pour cela, elle est aussi invoquée pour protéger les femmes en couche.

Connue pour être d’une grande beauté, on la représente comme une femme aux yeux bleus et aux cheveux roux ou blonds et il est facile de comprendre pourquoi elle est associée à l’amour libre et aux plaisirs de la chair. Contrairement à Frigg, avec qui elle est souvent mélangée, Freyja représente la liberté, la sexualité sans gêne, le plaisir de l’amour sans engagement. Plusieurs légendes rapportent qu’elle aurait offert ses faveurs non seulement à plusieurs dieux mais aussi à plusieurs rois et héros. À ces rois et héros, elle leur promettait de veiller sur eux, aussi bien durant leur vie qu’après leur mort.

Freyja est également associée à la mort et à la guerre. Lors d’une bataille, elle vient quérir la moitié des héros décédés alors que le reste va à Odin. Ces guerriers morts, elle les emmène dans sa demeure de Sessrumnir à Folksvang. On dit parfois qu’elle est la reine des Valkyries, mais si c’est le cas, elle n’est pas soumise à la volonté d’Odin.

Magicienne et sorcière, elle est la patronne du Seidhr, un type de chamanisme où elle s’adonne à la divination, aux transes et aux voyages de l’âme. Le Seidhr est également le penchant nordique de la sorcellerie ou witchcraft traditionnelle. On dit qu’il était impossible aux hommes de pratiquer le Seidhr mais Odin échappa à cette règle quand Freyja lui enseigna la pratique sacrée. En échange de ce savoir, il est supposé que le dieu lui révéla le mystère des runes même s’il n’existe aucune trace de cet échange. Il est par contre évident que les Volväs et femmes s’adonnant au Seidhr connaissaient les runes et leur pouvoir. Peut-être parce qu’elle était une femme libre pratiquant la sorcellerie, elle fut souvent associée à la magie noire. Mais le fait qu’elle était adorée et aimée, prouve que les Nordiques ne la craignaient pas et que ces fausses allusions viennent des missionnaires chrétiens qui transformèrent son culte.

Même si on dit parfois qu’elle était mariée à son frère Freyr, on dit également qu’elle était mariée à Odr, avec qui elle a deux enfants : Hnoss (qui signifie bijou) et Gersimi (qui signifie trésor). Comme son mari est souvent parti, elle parcourt le monde sur son char tiré par des chats et elle pleure des larmes d’or qui se transforment en ambre lorsqu’elles tombent dans la mer. Rien n’est connu sur son énigmatique époux outre son nom, il est donc fort à parier qu’il s’agisse en fait d’Odin.

Associée aux chats, elle porte des gants faits de peaux de félins. Freyja est également invoquée comme protectrice des chats si quelqu’un leur fait du mal. Elle revêt aussi un manteau fait de plumes qui lui permet de se transformer en faucon. Lorsqu’elle traverse les cieux sur son char, ses cheveux laissent tomber des fleurs, elle dépose sur le sol la rosée matinale et traîne derrière elle la lumière du soleil.

Attirée par la beauté et la luxure, son bien le plus précieux est son collier appelé Brisingamen. Ce collier, elle l’a obtenu de quatre nains qui en échange lui ont demandé ses faveurs à tour de rôle, faveurs qu’elle leur a accordé. Il met si bien en valeur la beauté de Freyja qu’elle le porte nuit et jour. Selon les diverses traditions et légendes, Brisingamen représente deux aspects. En premier lieu, son éclat et sa brillance représentent les étoiles et les constellations. En second lieu, le collier représente aussi les cinq éléments: les quatre nains qui l’ont fabriqué représentent les quatre éléments terrestres alors que Brisingament représente l’élément divin qui n’existe qu’avec l’unification de quatre autres.

[starbox id=7]

 

Pin It on Pinterest

Share This

Partager cet article!

Cliquez sur le réseau social de votre choix pour partager cet article.