VISAGES DE DEA

DÉCOUVREZ LES MILLE ET UNE FACETTES DE DEA

Dahud

par | 6 Juil 2014 | Visages de Dea | 0 commentaires

Dahud : Personnage issu de la mythologie celtique

Conte : La ville d’Ys

Où trouver ce conte ?

Vous trouverez très facilement une storyline du conte en cherchant sur internet, mais, issu d’un milieu de tradition orale, vous aurez du mal à en trouver un tout prêt. Je vous encourage donc à compulser les différentes storylines pour bien comprendre les tenants et aboutissants, ou, pourquoi pas, à l’écrire vous mêmes !

Le double héritage :

Dahud est un personnage issue de deux mondes à la fois : le monde des humains, et celui des fées. Elle possède un très grand pouvoir spirituel, hérité de sa mère.

Elle est en même temps ancrée dans le monde matériel et tangible des humains.

Ce double héritage lui donne une puissance particulière, entière : à travers elle, l’aspect magique et spirituel habituellement intangible peut prendre forme dans le monde.

Une puissance que nous autres, pauvres humains, n’étions pas prêts à accepter.

Avatar de la Déesse

Gâce à ce double héritage, Dahud acquiert une compréhension du monde qui dépasse de loin celle de l’humain lambda. Sa puissance et sa connaissance en font un avatar de la Grande Déesse sous toutes ses formes.

Sa perception du Bien et du Mal est au delà des acceptions communes. Bien sûr, c’est effrayant ! Elle prone pourtant l’ouverture et le respect.

Elle est la jeune femme/amante, par son âge et ses activités nocturnes (elle est l’Amante du Grand Cornu).

Elle est la Mère, bâtisseuse de la cité d’Ys dont elle est la Reine (ce qui n’est pas sans rappeler le personnage poitevin de Mélusine).

Elle est la Sage, qui cherche à faire de son royaume un monde d’ouverture, de respect, ou chaque religion et chaque spiritualité pourra s’exprimer, enrichir les autres, et s’enrichir soi-même par l’apprentissage et le partage.

Elle est garante des trois aspects du monde Celte : Souveraineté (Reine de la ville d’Ys), Guerre (elle n’hésite pas à défendre sa cité elle-même, elle est formée aux activités physiques), Fertilité (Amante du Grand Cornu, apport de luxe et de bien être dans la cité). En cela, elle est avatar de la Grande Déesse Celtique qui porte le nom de Bridgit, Dana ou Morrigan.

Elle entretien une relation particulière avec l’océan, ce qui l’apparente des divinités primordiales comme Aphrodite (panthéon Grec) ou Yemanja (panthéon africain et vaudoo). Elle peut également être perçue comme une Sirène, puisqu’elle vit désormais sous les eaux pour protéger sa cité.

Sa position d’avatar de la Grande Déesse en fait une représentante des Anciennes Religions, en opposition avec la Nouvelle Religion, le Christianisme.

Sources

Conte : divers site internet dont je n’ai pas relevé les adresses

Interprétation : La Femme Celte par Jean Markale / Interprétations personnelles

[starbox id=3]

 

Pin It on Pinterest

Share This

Partager cet article!

Cliquez sur le réseau social de votre choix pour partager cet article.