Sanctuaire déaniste

Un sanctuaire est un lieu public ou privé dans lequel on honore une divinité. Dans le cadre du déanisme, le sanctuaire est consacré à Dea, la Déesse aux 10 000 noms, peu importe si votre vision personnelle d’elle est monothéiste, polythéiste ou hénothéiste.

L’objectif de posséder un sanctuaire est de créer un lieu de pouvoir qui permet une communication directe avec Dea via la contemplation, la méditation, les voyages, le chant, etc. Ce lieu de « pouvoir » est nourrit énergétiquement par les items qu’on y place et représente symbolique ses mystères et enseignements mais aussi par nos offrandes, nos intentions, nos prières et notre dévotion.

Voici un guide pour créer son sanctuaire à maison. Bien entendu, ce guide a pour but de vous inspirer et non d’imposer une façon de faire. Comme vous le savez peut-être, le Déanisme ne dicte pas de façon de faire ni aucune autorité spirituelle qui décide ce qu’il se doit. Ce guide est basée sur ma vision de Dea.

La base : cosmologie divine

Je place toujours mon sanctuaire de sorte qu’il représente comment je perçois le divin. C’est pour cette raison que je place Dea en position 1, au centre et toujours de façon surélevée (car elle est le point central de ma dévotion).

1. Représentation principale de Dea

La représentation principale peut être la Déesse universelle et sans nom, comme peut être une déesse spécifique qui pour vous, représente LA Déesse. J’ai vu bien des adeptes représenter Dea par une statuette générique ou une silhouette féminine ou encore une représentation abstraite.  Par contre, j’ai en ai d’autres utiliser une représentation d’une déesse spécifique comme Isis, Durga ou Freyja. Peu importe, l’objectif est de trouver une représentation qui vous rappelle la présence de Dea.

Je suis une adepte très cyclique et j’ai compris il y a longtemps que je n’ai pas de façon fixe de représenter Dea : tantôt je la représente par des effigies préhistoriques comme la déesse-serpent minoenne ou la déesse aux fauves de Çatal Höyük et tantôt par mes déesses patronnes que sont Sophia, Cybèle et Tara qui sont, à mes yeux, les manifestations les plus représentatives de Dea.

2. Représentations des autres déesses patronnes

Il n’est pas rare d’ajouter des représentations supplémentaires dans notre sanctuaire pour honorer des déesses qui nous guides de façon sporadique ou cyclique. Bien des adeptes me demandent s’il est « permis » de mettre plusieurs déesses dans un seul sanctuaire  et ma réponse est toujours celle-ci : écoutez votre intuition…! C’est par votre intuition que Dea vous indiquera si c’est possible.  Certaines déesses ont une personnalité plus forte et vous indiquerons leur désapprobation – qui normalement s’exprime par un malaise ou un présage encore plus évident – et d’autres n’auront aucun souci à partager leur espace. Écoutez vos malaises et inconforts et faites des changements s’il le faut. Avec l’expérience, vous serez plus apte à les écouter.

3. Représentations des 4 éléments

Pourquoi les 4 éléments? Plusieurs adeptes croient que la Terre est une des nombreuses manifestations de la Déesse et que les 4 éléments proviennent d’elle. Ma vision de Dea est fortement influencée par le Gnosticisme et Sophia est la déesse qui représente le mieux la Déesse à mes yeux. Sophia est aussi manifestée comme la Terre et les écrits gnostiques nous enseignent que les 4 éléments sont de son essence mais aussi de la nôtre.  Les éléments sont donc pour moi les forces primales de notre monde qui requiert une place dans un sanctuaire déaniste.

De plus, j’associe un rôle concret à chacun des éléments :

  • Le sel, pour la terre, me rappelle que nous venons de Dea et que nous retournerons vers Elle au moment de notre mort
  • L’encens, pour l’air, permet de me purifier et de faire des offrandes
  • La bougie, pour le feu, me rappelle le grand pouvoir de transformation et de destruction de la Déesse
  • Un verre d’eau, pour l’eau, me rappelle le grand pouvoir de guérison et de compassion de la Déesse.

Les symboles

Les symboles doivent être des symboles qui nous rappellent les enseignements de la Déesse et qui ont une signification importante pour nous.  Certains adeptes utiliseront des images, d’autres des choses trouvées en nature ou encore des symboles créés à partir d’anciens alphabets (ex : runes).

Personnellement, j’utilise 3 symboles :

4. Le serpent

Le serpent est à la fois un symbole très important dans ma vie mais il est aussi celui qui représente le mieux les mystères de la Déesse. Il va donc de soi qu’il soit présent dans mon sanctuaire.  Il est aussi un guide et un présage puissant dans mon cheminement spirituel. J’utilise une représentation d’un cobra offert par un ami cher.

5. La clé

La clé est un symbole qui m’obsède depuis longtemps de par sa nature mystique mais aussi, elle est ma représentation des 9 clés du Déanisme qui sont chères à mon cœur car il résume les enseignements de la Déesse. J’aurais pu utiliser 9 clés dans mon sanctuaire mais j’ai préféré opter pour une seule clé en fonte et de grande taille.

6. Le lotus

Le lotus est un symbole que j’associe à Dea mais aussi, il représente ma communauté, l’Ordre de Dea. Il me rappelle la présence de ma communauté spirituelle en tout temps.

Les outils de pratique

S’ajoute à tout ceci les outils de pratique. Personnellement, je n’en utilise pas en plus de tout ce que j’ai déjà nommé mais chacun a sa façon de pratiquer et d’honorer la Déesse. On peut ajouter tout ce qui nous tient à cœur dans un sanctuaire déaniste, l’essentiel est d’en conserver une harmonie afin de l’honorer adéquatement et en accord avec soi.

Un dernier conseil

Dans ma vie, j’ai vu et fait de magnifique sanctuaire et leur élaboration demeure un acte de dévotion pur. Faites-le donc avec beaucoup d’amour et puisez au fond de votre créativité pour en faire un lieu personnalisé où la lumière de Dea pourra briller. Laissez votre intellect de côté : les plus beaux sanctuaires que j’ai fait ont été ceux que j’ai fait de façon intuitive et spontanée. Écoutez votre intuition et n’ayez pas peur de faire des recherches pour partir à la recherche d’items qui vous « parlent ».  Un sanctuaire doit toujours être fait avec plaisir 😉

Ysis Sophia
Suivez-moi!

Ysis Sophia

Ysis Sophia est la fondatrice de l'EMD/OD et se consacre profondément aux mystères de la Dame Noire. Elle est présentement en démarche pour faire sa prêtrise à la déesse hindoue Kali et explore le shaktisme comme voie spirituelle. Son amour pour le Divin Féminin est tel qu'elle y consacre sa spiritualité.
Ysis Sophia
Suivez-moi!

Les derniers articles par Ysis Sophia (tout voir)

Pin It on Pinterest

Share This

Partager cet article!

Cliquez sur le réseau social de votre choix pour partager cet article.